Contrat de location de bureau

 

Le fait de signer un contrat de location de bureau avec un centre d’affaires va vous permettre de profiter d’un certain nombre d’avantages.

Le premier est bien sûr d’avoir accès à un bureau tout équipé. Qu’il s’agisse d’un open space ou d’un bureau privatif, votre espace de travail sera fourni avec tout le nécessaire au bon déroulé de votre travail. Vous y trouverez ainsi tout le mobilier, mais aussi une connexion wifi, de l’équipement (imprimante, vidéoprojecteur, etc), ainsi que différents services (entretien, etc). Ce type de bail permet également d’alléger la partie administrative en ce qui concerne l’immobilier, puisque c’est le centre d’affaires qui en est en charge.

Louer des bureaux dans un centre d’affaires ne peut qu’avoir un impact positif sur votre productivité. En effet, ces locaux vont offrir à vos employés un cadre de travail à la fois professionnel et agréable. Sans compter que vos espaces de travail sont aussi la vitrine de l’entreprise, Il est donc important de pouvoir recevoir de potentiels partenaires et clients dans un cadre adapté.

Les contrats de location de bureaux sont parfaits pour les grandes entreprises, les PME mais aussi les indépendants qui ne souhaitent pas s’engager sur une trop longue durée. Sont le plus souvent proposés des baux précaires ou encore des baux commerciaux 3-6-9. Chacun de ses contrats présentent des avantages et des inconvénients. Il faut donc envisager les différentes possibilités en fonction de vos besoins, ainsi que des perspectives d’évolution de votre entreprise.

 

Bail précaire bureau

 

Le bail précaire est également appelé bail dérogatoire. Il permet en effet de déroger aux baux commerciaux. Le bail précaire ne peut pas dépasser les trois ans, soit 36 mois. Si le locataire reste au-delà de ce délai, le bail devient alors obligatoirement un bail commercial. Il n’est donc pas renouvelable, et est le plus souvent succédé par un contrat 3-6-9. Si ni le bailleur ni le futur locataire ne souhaitent s’engager dans une location avec un bail 3-6-9 à la suite du contrat précaire, il est nécessaire de l’indiquer lors de l’établissement et la signature des clauses.

 

 

L’intérêt d’un bail précaire réside dans son côté éphémère, idéal pour les toutes jeunes entreprises et les startup en développement.

 

Bail bureau 3-6-9

 

Le bail 3-6-9 est aussi appelé bail commercial. Il est régi par une réglementation stricte. Pour pouvoir prétendre à ce contrat, il est nécessaire que votre entreprise soit enregistrée au Répertoire des Métiers (RM) ou au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Il est appelé bail 3-6-9 en raison de sa durée de 9 ans, résiliable tous les trois ans par le locataire.

Le loyer est fixé en début de contrat, mais le bailleur peut demander tous les trois ans sa révision.

 

Le bail commercial peut prendre fin tous les trois ans à la demande du locataire, mais seulement avec un préavis de six mois, avec un acte d’huissier. À la fin des neuf ans, le bail commercial ne se renouvelle pas de lui-même, mais il ne se termine pas non plus de manière automatique. Le bailleur doit en effet indiquer au locataire la fin du contrat ou le renouvellement par acte d’huissier.

 

Bail précaire ou bail 3-6-9, que choisir ?

 

C’est le plus souvent le bail commercial 3-6-9 qui est adopté, puisqu’il sécurise le propriétaire pour une durée de trois ans, à l’inverse du bail précaire. Ce dernier reste cependant très intéressant pour les personnes ne souhaitant pas s’installer sur le très long terme, et offre une plus grande souplesse.

 

Optez pour le contrat qui correspond le plus aux besoins de votre entreprise et par rapport au développement de votre activité. L’équipe de BBS sera d’ailleurs à vos côtés si vous avez des questions ou émettez le souhait d’avoir plus d’informations sur les différentes options qui s’offrent à vous.