Vous avez décidé de vous lancer dans la création d’entreprise ? Félicitations ! Cependant, beaucoup de questions se bousculent dans votre tête. Afin d’éviter les pièges nous vous proposons quelques conseils afin de bien démarrer.

1. Le business plan : une étape indispensable dans la création d’entreprise

Une fois votre idée ou projet professionnel en tête, il sera impératif de définir un business plan afin de juger sur le projet est viable à moyen ou long terme. Ainsi, la structure de votre projet sera établie et vous pourrez définir les différentes actions pour le mener à bien. Plusieurs étapes devront être posées, à savoir la description de votre projet. Cette partie développera le contexte professionnel, vos objectifs ainsi que les valeurs portées. Ensuite, la partie marketing abordera les axes de développement ainsi que les outils de communication. Enfin, l’axe financier montrera la santé prévisionnelle de l’entreprise ainsi que les investissement à réaliser.

Cette projection permet de visualiser si l’idée est viable et peut aboutir. Ce document ainsi réalisé, il peut être déterminant dans l’obtention d’un prêt bancaire.

Ne négligez pas votre business plan ! En effet, votre projet sera lu par de potentiels partenaires, soyez convaincant et croyez vous même en votre idée professionnelle !

2. Un professionnel dans le choix de la structure juridique

Lorsque l’on démarre un projet professionnel, il est important de bien envisager sa future forme juridique :EIRL, SAS, SA, ou encore micro-entreprise. Cette étape, indispensable, vous demandera de se renseigner sur les avantages et inconvénients de telle ou telle structure juridique. Afin de mieux comprendre les différentes possibilités, il est primordial de bien connaître les objectifs et l’activité principale de l’entreprise.

Par exemple : Un entrepreneur qui travaillera seul et qui n’aura pas besoin de réaliser d’investissement et dont les charges sont très faibles, il est fort probablement qu’il choisisse le statut de la micro-entreprise.

Dans le cas inverse, ce même entrepreneur parcourra la France quotidiennement et doit réaliser de gros investissement, il lui sera conseiller de se renseigner sur une forme de société.

Pensez-à vous poser toutes ces questions puisque les réponses déterminent la vie de l’entreprise. Habituellement, les entrepreneurs sollicitent l’aide d’un expert-comptable afin de connaître la structure juridique la plus adaptée au projet professionnel.

3. Les locaux professionnels : se poser les bonnes questions

Maintenant que votre projet est bien avancé, vous aurez probablement besoin de locaux pour héberger votre entreprise. Avant de choisir le local, plusieurs questions sont à prendre en compte, à savoir :

  • Louer ou acheter les espaces de travail
  • Combien de temps rester dans les locaux ?
  • Puis-je réaliser des travaux ?
  • Vers quelle forme de bail me diriger ? Commercial ou professionnel ?

Les réponses apportées vous permettront de bien cibler les annonces.

4. Faites appel à un professionnel pour la rédaction de vos documents d’entreprise

Selon l’article 1835 du Code civil, afin de créer juridiquement votre entreprise, des statuts doivent être rédigés par écrit.

Un notaire sera indispensable pour la rédaction de document concernant l’apport d’immeuble, de droit au bail supérieur à 12 ans, la publicité foncière dans le cas d’une création d’entreprise. Si un héritier participe à la création d’entreprise et/ou si des époux mettent en place ensemble une entreprise, il faudra avoir recours à un acte authentique.

Un accompagnement avec un avocat spécialisé en droit des affaires, est conseillé si vous possédé un site internet avec des conditions générales de vente. En effet, ce professionnel rédigera les documents en bonnes et dues formes et permettra d’éviter des litiges avec vos clients.

5. Accepter de déléguer des tâches à des prestataires qualifiés

Lorsque l’on démarre en tant que chef d’entreprise, il est difficile d’être performant dans toutes les compétences que demande l’entreprise. Il faudra alors apprendre à déléguer certaines missions dans lesquelles vous ne possédez pas toutes les habilités. Ainsi, votre entreprise gagnera en efficacité.

Déléguer c’est accepter.

Il est donc important de respecter plusieurs étapes primordiale qui garantiront le succès de la création d’entreprise. Prenez le temps de vous lancer !